Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Salon du lycéen et de l’étudiant à Poitiers : escapade dans le supérieur.

Quentin Saison 1
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Organisé par le journal L’Étudiant, le Salon du lycéen et de l’étudiant se déroule les 18 et 19 janvier 2019 au Parc des expositions de Poitiers. L’occasion, pour les élèves de terminale du lycée Émile-Roux, de rencontrer des étudiants et professeurs de plus d’une centaine d’établissements de l’enseignement supérieur.

De Sup de Pub à l’Essec en passant par les MFR de la Vienne et l’Université de Poitiers, plus d’une centaine d’exposants sont réunis au Parc des expositions de Poitiers, ce vendredi 18 janvier et samedi 19. Un rendez-vous local incontournable en matière d’orientation, auquel se rend chaque année le lycée Émile-Roux. S’il s’agit d’une opportunité en or pour les élèves encore indécis à quelques semaines de l’ouverture de Parcour’sup, c’est également l’occasion de mieux comprendre le fonctionnement des différents services auxquels peuvent prétendre les étudiants du supérieur.

Des écoles de commerce aux BTS, en passant par l’armée ou les universités : un rendez-vous hétéroclite à destination de chacun.

Le salon du lycéen accueille cette année plus d’une centaine d’exposants. Loin d’être exclusivement réservé, comme cela peut parfois être le cas, à des élèves de terminale parfaitement conformes aux exigences de leur filière, l’événement fait preuve d’une remarquable hétérogénéité. Ainsi, au-delà d’écoles « traditionnelles » comme Sciences Po Paris, l’INSEEC ou l’EFAP, le salon accueille de nombreux BTS, des MFR et des lycées professionnels. S’ajoutent bien sûr à cela l’important stand de l’Université de Poitiers, incontournable dans la région, et l’emplacement non-moins conséquent occupé par la faculté de la Rochelle. D’autres systèmes, comme Education First ou Erasmus, sont également présents.

Un intérêt qui ne fait pas l’unanimité.

Toutefois, le salon ne fait pas l’unanimité auprès des élèves. Si beaucoup s’accordent sur son utilité, notamment parce qu’il permet de se renseigner sur les écoles de manière bien plus humaine et concrète que via un site internet, il ne semble pas présenter un grand intérêt pour tout le monde. Entre les élèves déjà acceptés dans une école, ceux n’ayant pas eu le courage de fendre la foule à la recherche d’informations, les personnes trop timides pour oser aller réellement vers les exposants, ou les élèves tout simplement trop indécis pour pouvoir se décider, le système semble encore imparfait. Parfois, c’est la pertinence même des informations délivrées qui est remise en cause. À un élève d’affirmer : « Ils ne m’ont pas appris grand chose que je ne sache pas déjà ». Un autre : « J’ai l’impression que les représentants de certaines écoles ne savaient même pas ce qu’ils faisaient là ».

Une manière de se renseigner sur les dispositifs mis à disposition des étudiants.

Il n’en reste pas moins que le salon présente un formidable intérêt : comprendre le schmilblick administratif de l’enseignement supérieur. Entre le CROUS, la CAF, les assurances, le logement, le BDE ou la vie étudiante -qui, cela n’échappera à personne, reste assez central à cette période de notre vie-, il peut parfois être difficile de comprendre correctement, et surtout dans leur ensemble, les dispositifs mis à disposition des étudiants. C’est à ce problème que s’évertuent de répondre, durant toute la durée du salon, plusieurs institutions de l’enseignement supérieur. Ces stands, bien que numériquement moindres en comparaison de ceux des écoles, occupent ainsi un assez grand espace dans l’entrée du salon.

Une chose reste certaine : alors que les problématiques autour de l’orientation sont plus que jamais au cœur du débat sociétal, ce genre d’initiative ne peut qu’être encouragée : elle offre aux futurs étudiants l’opportunité de se forger leur propre avis critique, et de s’impliquer pleinement dans leur choix d’orientation.

  1. Gaelle Gaelle

    Bel article , en espérant que ce salon aura été tout de même utile à bon nombre d’entre vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *