Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Edward Bernays, ou l’art de berner

La Rédaction 0

Parachevant le modèle de société idéale de Voltaire qui déclarait qu’« un pays bien organisé est celui où, le petit nombre fait travailler le grand nombre, est nourri par lui et le gouverne ! » ; Edouard Bernays publia en 1928 « Propaganda », un véritable mode d’emploi destiné à ce petit nombre afin de manipuler les masses en démocratie !!!

Vous voulez vendre des chaussures ou des voitures,  faire élire un homme politique ou déclarer une guerre à un pays, c’est Bernays qu’il vous faut ! La magnifique préface signée par Normand Baillargeon qui résume la vie et l’oeuvre de celui qui inventa les relations publiques au début du XXème siècle, est indispensable. De la commission Creel qui va, en 1916, transformer une opinion publique américaine farouchement pacifiste en une foule belliqueuse ; jusqu’au coup d’état au Guatamela en 1954, Bernays apparaît comme un véritable marionnettiste, un magicien de la manipulation. Mais le portrait du neveu de Sigmund Freud doit être nuancé car, tout le long de sa carrière, il fera bénéficier de son génie publicitaire à des causes aussi nobles que le droit des femmes et des minorités ! Lire ce livre revient à passer derrière le rideau du magicien d’Oz et à comprendre notre société et nos médias qui utilisent toujours cette bible des relations publiques tant pour nous faire acheter un smartphone, que voter pour un politicien ou accepter une guerre !

-un article de Richard Masson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *