Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Et la soirée culturelle dans tout ça ?

Quentin Saison 0

Tous les ans, à la même période, le spectacle a lieu une deuxième fois. Rien ne se passe plus au gymnase, et il n’y a plus cinq cent élèves pour y assister. En effet, le spectacle de fin d’année du lycée ne se résume pas à la demi-journée culturelle. Si cette dernière a lieu le mardi, la MDL organise une deuxième tournée le jeudi soir, à la Ferme Saint-Michel. Le public y est bien plus varié. Les parents viennent voir chanter leurs enfants, accompagnés de toute la famille; les internes du collèges eux, viennent passer une soirée moins ennuyeuse que de coutume avant les vacances de Noël; les pensionnaires du lycée pour leur part, se rendent en cohorte aux meilleurs places, afin d’ambiancer la salle un tant soit peu.

Certains lycées sont partis dès 15h. Préparer les sièges, aiguiller les artistes, échauffer sa voix ou réviser sa choré’ : le spectacle a beau être le même, le changement de salle implique de pouvoir s’adapter. D’autant que l’enjeu est important. D’abord, il y a tous les internes. Il faut être franc : tous ne sont pas ravis de retourner voir une deuxième fois les mêmes prestations. Les mêmes chorégraphies, les mêmes chansons, les même blagues, la même animation… Il est rare de voir deux fois le même film avec la même passion, alors imaginez ce qu’il en est d’un spectacle. Et comme pour stresser un peu plus nos praticiens, les parents sont là. Ainsi que la petite sœur, l’oncle, la grand-tante, et le cousin germain par alliance du neveu. C’est là que les cinq prochaines années de repas de famille des artistes vont se déterminer. Humiliés à jamais en ayant raté leur prestation, ou adulés tant leur danse fut somptueuse : pas de juste milieu, tout n’est que noir ou blanc.

Mais derrière cette vision caricaturale, se cache une toute autre réalité. Car d’un point de vue artistique, la soirée culturelle fut une superbe réussite, encore au delà de la demi-journée culturelle. Et le son y est pour beaucoup. Si pour de nombreuses personnes dans le public de la DJC, tout n’était pas facile à comprendre (qu’il s’agisse des chansons ou de l’animation), la Ferme Saint-Michel a bénéficié d’une super régie, et d’un son assez excellent. Ajoutez à cela une ambiance électrique, laissez mijoter quelques heures, et vous comprendrez vite que le spectacle était bon. Franchement bon.

Alors vivement l’année prochaine : et peut-être que vous y serez aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *